Sur l’écriture

Ecrire. Une action bien ordinaire, lorsqu’on y pense. Justement, quand on écrit, on ne pense pas qu’on est en train d’écrire. Intégré, intériorisé depuis notre enfance, le processus d’écriture devient constitutif de nous-même, inconsciemment. On l’oublie, mais pourtant il est acquit. La page, le crayon, l’écriture, sont des espaces promis à l’oubli. Mais, prenons le temps de saisir l’extraordinaire dans les pratiques ordinaires. « Il faut savoir interroger nos petites cuillers » écrivait Georges Perec dans son recueil L’infra-ordinaire. Ce qui nous parle, c’est le spectaculaire, le sensationnel. Mais on passe à côté de l’essentiel : ce qui est là, devant nous, la futilité des gestes quotidiens. Alors, prêtons attention à notre crayon, aux mots, à leur forme matérielle et immatérielle. Interrogeons le quotidien pour saisir notre relation au monde.

Les mots ont un bien curieux pouvoir. D’essence poétique ou politique, le langage s’invente chaque jour, s’impose de manière innée dans nos vies, se travaille, s’approfondit, s’apprivoise. C’est une arme qu’il faut savoir manier, mais aussi dont il faut savoir reconnaître les faiblesses et les impostures. Ecrire pour dépasser sa propre intériorité, atteindre un autre espace, une autre temporalité, un lieu « en dehors » et « au-delà » de nous-même.

C’est alors que je découvre le monde d’une manière différente, plus authentique, plus vraie. Les choses autour de moi prennent soudain un tout autre sens. J’ai en tête ce texte de Marcel Proust intitulé Sur la Lecture. La lecture possède une singulière capacité à nous faire éprouver le monde d’une façon englobante, totale, absolue, selon l’auteur. Ecrire engage alors la disponibilité de tous mes sens. Chaque mot relu me rappelle à la sensation perçue au moment de son écriture. Ecrire pour percevoir le monde autrement mais réellement.

A la recherche du quotidien, je suis.

« Aux échos décorés de toiles d’araignée », Paul Eluard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s