« Les Justes », une tragédie musicale d’Abd Al Malik

Le rappeur et metteur en scène Abd Al Malik brise les codes du théâtre traditionnel avec sa réinterprétation bouleversante des Justes d’Albert Camus, sur la prestigieuse scène du Théâtre du Châtelet. Un pari réussi.


Réinventer la discipline

On a tous chez soi un ou deux bouquins de Camus. L’Étranger, La Peste ou bien La Chute… Forcément étudiés au lycée. Un soir, en manque de lecture inspirante, je suis tombée sur la pièce de théâtre Les Justes, en fouillant dans ma bibliothèque. Je l’ai (re)lu. En 1905 à Moscou, des jeunes socialistes révolutionnaires préparent un attentat contre le grand-duc Serge, qui gouverne en despote, afin de rétablir la justice. Ce qui m’a le plus saisi, comme à chaque ouvrage de Camus, c’est l’efficacité de l’écriture. Une écriture sincère, honnête, sans fioriture. Une écriture qui s’adapte parfaitement au rap et au slam, donc. C’est avec brio qu’Abd Al Malik réinvente la discipline pour proposer une tragédie musicale, incarnée par des voix fières et sans réserve. Haut lieu de la culture, le théâtre se trouve investit par le hip hop. Dora, Yanek, Stepan, Boris, Alexis déclament leur tirade accompagnés de musiciens, avec l’intime conviction de sauver le monde.

La révolte. La justice. La souffrance. Tels sont les thèmes intrinsèques à la pièce qui rendent possibles l’adaptation hip hop. Sous le prisme des enjeux contemporains, le texte de Camus s’actualise quand la question d’un monde plus juste est posée. Ne rêve-t-on jamais d’idéalisme politique ? Ne milite-t-on jamais pour une meilleure gouvernance démocratique ? Ne lutte-t-on jamais contre l’exclusion sociale ? Parce qu’il faut travailler à « faire peuple », selon l’expression d’Abd Al Malik, le texte porte alors la parole de ceux bannis systématiquement de la culture par une élite minoritaire. Oui, les comédiens sont Noirs. Oui, les comédiens sont Arabes. Oui, les comédiens sont Blancs. Ce qui rend la pièce profondément humaine, c’est le mélange des cultures, des religions, des origines. Adieu l’élite. Place au théâtre du XXIème siècle.

Les chœurs : le cri de la société

« S’il doit y avoir une révolution, il faut qu’elle soit juste », « je vis avec des privilèges, mais ailleurs, des gens souffrent », « il est impensable de ne pas être féministe à notre époque », « la terre brûle, et les politiques ne font rien »… Comme un cri d’espoir tourné vers l’humanité, le chœur est un élément nouveau qu’a choisi d’intégrer Abd Al Malik à l’œuvre de Camus. Composé de jeunes comédiens amateurs d’Aulnay-sous-Bois, le chœur intervient ponctuellement entre les scènes. Il nous représente. Nous, citoyen.ne.s, femmes, hommes, Noirs, Blancs…

Réuni en ligne, chaque membre du chœur est tour à tour coryphée, en s’avançant d’un pas assuré au devant de la scène. Comme une entité unique, ces jeunes comédiens font résonner d’une voix puissante des bribes de phrases en écho aux scènes de la pièce… et en écho à notre société actuelle.

A l’origine, le chœur porte la parole de la population dans le théâtre de la Grèce antique. Avec intensité, Abd Al Malik renouvelle le genre pour toucher le public, mais aussi le/la citoyen.ne que nous sommes. Quelles décisions suis-je prête à prendre pour rendre le monde plus juste ? Comment faire bouger les lignes ? Suis-je capable de faire des sacrifices pour d’autres ? « Ai-je la foi ? ». Telles sont les questions que je me suis posée sur le chemin du retour, agrippée à la barre du métro, encoure bouleversée par la représentation.


Convaincu que l’art du théâtre est le miroir de notre société, Adb Al Malik redonne un souffle nouveau à l’institution ainsi qu’au texte de Camus, incarnant des valeurs humaines, artistiques, philosophiques et démocratiques.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s