Rapports de stage

Stage chez News Tank Culture

Du 6 au 24 juin 2016, j’ai effectué un stage au sein de la rédaction News Tank Culture.

NEWS TANK, C’EST QUOI ?
Fondée en 2012 par Marc Guiraud et Frédéric Commandeur, News Tank Network est une société indépendante, dont l’objectif est de produire des informations utiles, claires et neutres, destinées aux équipes de direction des organisations publiques ou privées.
News Tank a développé un réseau d’agences d’information stratégique dans les domaines de la culture, du sport, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Ces agences se nomment News Tank Culture, News Tank Football, News Tank Education et News Tank Digital.
Tout d’abord, News Tank diffusait seulement des dépêches, et peu à peu, l’agence a produit des entretiens et des dossiers. Aujourd’hui, près de 500 structures sont abonnées à News Tank Culture.

A PROPOS DE NEWS TANK CULTURE 
Le média News Tank Culture traite plusieurs catégories d’informations : la musique, les musées, les monuments, le patrimoine et les arts vivants. L’équipe se compose de 4 rédacteurs, chacun spécialisé dans un domaine, et d’un rédacteur en chef qui n’est cependant pas cantonné à un domaine précis. Les journalistes participent régulièrement à des festivals ou des rencontres en lien avec la musique, le théâtre ou les arts plastiques (le Midem, les Francofolies, le festival d’Avignon…), dans le cadre de rendez-vous professionnels. Ils rédigent ensuite leurs interviews et leurs articles.
Plusieurs types d’articles sont effectués par les membres de l’équipe de News Tank Culture : des nominations (par exemple, un nouveau directeur élu dans un musée), des lauréats (les gagnants d’un concours), des annonces d’expositions ou de festivals, etc…
Les journalistes doivent suivre une charte très stricte pour rédiger les articles : il faut toujours commencer par l’information principale et indiquer qui fait quoi, qui dit quoi et à propos de quoi (par exemple : « indique le conseil des ministres le 03/06/2016 »). Il faut être précis et très bref.

DEROULEMENT DU STAGE
Tous les lundis matin, l’équipe de News Tank Culture organise une réunion avec les chargés de communication dans les locaux principaux de News Tank Network, rue de la Bienfaisance à Paris (8ème arrondissement). Lors de cette réunion, chaque rédacteur débriefe sur ce qu’il a fait la semaine précédente (ses rencontres, ses interviews, ses conférences…). Les journalistes posent le planning de la semaine des rendez-vous et des conférences. Il est important de noter que les rédacteurs échangent sur ce qui peut être intéressant pour News Tank Culture. Par exemple, cette année le festival de l’histoire de l’art à Fontainebleau du 3 au 5 juin 2016, ne s’est pas très bien déroulé. En effet, suite aux inondations et aux grèves, plusieurs conférences ont été annulées, ce qui n’a pas été bénéfique pour la journaliste présente sur place. Ainsi, la réunion est aussi utile afin de faire des propositions pour l’année suivante : comment mieux appréhender ce genre de problèmes, etc…

Chaque matin, un journaliste effectue la revue de presse du jour : il s’agit de rechercher des informations qui seraient intéressantes pour News Tank Culture sur le site web Feedly (agrégateur de flux RSS et Atom en ligne) avec l’aide de mots clés pour faciliter la recherche. Par exemple, des informations concernant un festival, des lancements de nouvelles starts-up, des prix de lauréats… Puis, le rédacteur en chef répartit chaque information à traiter à chaque journaliste. En moyenne, un journaliste peut rédiger 3 à 15 articles par jour.

J’ai tout d’abord observé comment fonctionnait le seul outil de travail de News Tank : le logiciel Gecored, qui m’a semblé efficace et performant. Pour chaque article, il faut toujours mettre une photo, d’autres articles en lien, un contact, un site web et la fiche de l’objet étudié si elle est existante. En effet, j’ai pu rédiger des dizaines de fiches sur de nombreuses organisations ! Une fiche doit être claire et concise afin de regrouper seulement les informations principales. C’est un vrai travail de recherche. Elle se présente sous forme de liste qui rassemble par défaut : le type d’organisation, la date de création, les missions, le nom du directeur, le numéro de téléphone et le contact. Bien sûr, d’autres types d’informations sont tout à fait acceptables afin d’agrémenter le contenu. J’ai rédigé par exemple la fiche du Royal Albert Hall, de Soundcloud, de l’Opéra de Dallas, du SFMOMA… et bien d’autres encore.

J’ai également eu l’opportunité de rédiger des articles confiés par mon tuteur de stage. Les journalistes reçoivent régulièrement des communiqués de presse par mail. Ils peuvent rédiger un article dessus. Là, je me suis confrontée à une difficulté majeure : respecter très précisément la charte éditoriale. Comme je l’ai énoncé, il faut toujours commencer par l’information principale. Voici une première phrase type d’un article sur le lancement d’un partenariat vidéo par Playzer : « proposer une alternative aux producteurs de musique sur le format vidéo, tel est l’objectif du lancement d’un nouveau player dédié aux clips vidéo par la plateforme Playzer le 04/06/2016 ». Le titre doit également comporter cette information, mais ce n’est pas une phrase verbale. Ensuite, on entre un peu plus dans les détails, avec des phrases simples. Il faut également faire de nombreuses citations pour rester au plus près de l’information. Cependant, l’article doit faire environ 2 paragraphes seulement, plutôt courts. Un journaliste peut bien entendu agrémenter son article avec une interview ajoutée à la suite.

A la fin de mon stage, j’ai eu l’occasion d’assister à une conférence de presse organisée par le SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique) à l’Hôtel Raphaël, avenue Kléber à Paris (16ème arrondissement). La conférence s’intitulait « la première vague du Baromètre MusicUsages » et portait sur les enjeux de la musique en streaming. J’ai pris des notes et j’ai ensuite rédigé un article, mais cette fois-ci sous forme de liste, car il y avait beaucoup de chiffres. Rappelons-le, l’information doit être utile et concise. Ainsi, lister des informations est très fréquent chez News Tank.

QUELLES CONCLUSIONS TIRER DU STAGE ?
Ce stage a véritablement été très positif. Cela m’a permis de découvrir le journalisme sur le web. En effet, en classe de 2nde, j’ai effectué un stage aux Editions Larivière (Clichy) à la rédaction du magazine Joggeur, qui est sur papier. J’ai observé comment se déroulait une rédaction d’un magazine papier : la mise en forme, la relecture, les différents services qui travaillent pour un seul magazine. Ainsi, le stage chez News Tank Culture complète mes observations et mes connaissances. Aujourd’hui, le journal papier se perd et se voit remplacé par le journalisme sur Internet. Il était donc primordial d’effectuer ce stage. J’ai pu comprendre les nouveaux enjeux du journalisme sur le web. J’ai donc acquis des compétences techniques grâce aux différentes manipulations sur le logiciel Gecored.
De plus, ce stage m’a permis de me confronter à un vrai travail d’équipe. Mon tuteur m’a confié des tâches qu’un rédacteur pouvait faire. Je me suis très vite intégrée au groupe et je n’étais pas mise à l’écart.
Ainsi, ce stage conforte mes orientations professionnelles : le travail de recherche, d’équipe et de rédaction dans le domaine de la culture me passionnent. Je garderai un excellent souvenir de ces 3 semaines véritablement enrichissantes !

CONSEILS AUX FUTURS STAGIAIRES
Je conseille aux futurs stagiaires de ne pas manquer l’occasion d’effectuer un stage. Plus particulièrement dans le domaine du journalisme, les stages marqués sur le CV sont très bien vus. Cela montre notre motivation et une certaine expérience acquise. De plus, il est important de se constituer dès maintenant un petit réseau de contacts, qui seront bénéfiques plus tard.

Publicités